Le Sabre

Choisi par l’ARC pour être son chasseur de jour de première ligne en août 1949, le F-86 Sabre a servi en Europe de l’Ouest dès les premiers jours de la Guerre Froide, jusqu’à ce qu’il soit remplacé _par le CF-104 Starfighter au début 1962. Construit sous licence du constructeur d’aéronefs américain North American Aviation, tous les Sabres canadiens ont été assemblés à l’usine de Canadair Limitée à Cartierville en banlieue de Montréal, Québec. Modelé selon le F-86A de North American, le prototype du Sabre 1 de Canadair (19101) a complété son premier vol d’essai à la Base de l’ARC de Dorval le 9 août 1950. Le pilote était le chef-pilote d’essais_ de Canadair, Al Lilly.

Les modèles de production originaux du Sabre ont par la suite été reconnus sous le nom de Canadair CL-13 Sabre 2 et équivalaient presque au F-86E-1 de North American en design _et en rendement. Le premier Sabre 2 (19102) a fait son vol inaugural le 31 janvier 1951. En août 1952, Canadair avait déjà construit 350 Sabres 2 pour l’ARC.

En fin de compte, Canadair a construit six variantes du Sabre. Les numéros 2, 4, 5 et 6 ont tous servis en Europe au sein de l’ARC. Le Sabre le plus célèbre pour sa performance était le CL-13B Sabre 6. Propulsé par le moteur de construction canadienne Orenda 14, qui pouvait atteindre 7 275 livres de poussée, la vitesse maximale de l’avion atteignait 710 MPH (1 142 km/hr) et un plafond pratique de 55 000 pieds (16 764 mètres). Le premier Sabre 6 portait le numéro de série 23371 et a fait son vol inaugural le 19 octobre 1954. Quatre ans plus tard, alors que le dernier Sabre F-86 sortait de la chaîne de montage de Canadair le 9 octobre 1958, la compagnie avait fabriqué un total de 1 815 Sabres, dont 1 183 avaient été livrés à l’ARC.

Au plus fort du service opérationnel du Sabre, plus de 300 de ces aéronefs de l’ARC ont opéré à partir du continent européen dans le cadre de la contribution de défense collective du Canada à l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Disséminées à travers 12 escadrons dans quatre escadres, _les quatre variantes opérationnelles du Sabre ont servi dans trois pays dans le rôle de chasseur-intercepteur de jour : 1ère Escadre à North Luffenham, Angleterre (plus tard à Marville, France), _2ème Escadre à Grostenquin, France, 3ème Escadre à Zweibrücken, Allemagne de l’Ouest (plus tard _à Lahr, Allemagne de l’Ouest), et à la 4ème Escadre de Baden-Soellingen, Allemagne de l’Ouest.

Cliquez ici pour télécharger un historique complet du Sabre de Canadair en format pdf.